27 C
Abidjan
mardi, mai 11, 2021

Afrique :Les faux médicaments, un trafic qui rapportent des milliards

110 300 milliards de FCFA, c’est que rapporte le trafic de faux médicament de par le monde aux trafiquants. Le trafic de faux médicaments en Afrique s’est particulièrement accentué du fait de toutes les crises qui gangrènent le continent et la pauvreté qui ne cessent de prendre de l’importance.

200 milliards de dollars, soit 110 300 milliards de FCFA, c’est l’estimation de ce que rapporte aux trafiquants la circulation des faux médicaments dans le monde. Ce chiffre pourrait même atteindre 500 milliards de dollars, soit 275 750 milliards de FCFA, d’ici quelques années si rien n’est fait.

Les faux médicaments sont des produits dont l’identité, l’origine ou la composition est faussement représentée, de manière délibérée ou frauduleuse. Les faux médicaments sont aussi des médicaments de qualité inférieure, qui peuvent être autorisés, mais qui ne répondent pas à des critères de qualité et à leur spécification scientifique.
« Il faut absolument que les Africains contrôlent ce qu’ils consomment », lance Elisabeth Kacou, présidente du Conseil d’administration de Pharmivoire Nouvelle. « Ça aiderait à mettre fin à la contrefaçon et au trafic des médicaments. Parce que le fait de produire sur place, surtout les médicaments essentiels, ça peut, en quelque sorte, limiter l’importation frauduleuse des médicaments».a-t-elle ajouté.

Les brevets protègent les médicaments de 20 à 25 ans. Après cette protection, les molécules tombent dans le domaine public et tout le monde peut en fabriquer les génériques. 10 à 15 % de ces faux médicaments sont sur le marché dans le monde selon l’OMS, un chiffre qui monte à 40, voire 60 % dans les pays à faibles revenus, dont la plupart sont en Afrique. Et ces médicaments de faible qualité ou falsifiés sont à l’origine d’un million de morts par an dans le monde.

En plus des morts provoquées par les faux médicaments, l’argent issu de ce trafic alimente d’autres « fléaux », notamment le terrorisme.
La Côte d’Ivoire s’est lancée dans une lutte d’envergure contre ces faux médicaments qui tuent et fragilisent l’économie. Rien qu’au cours des deux dernières années, 385 tonnes de faux médicaments ont été saisies par les autorités sur le territoire ivoirien.

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

NEWSLETTER

Abonnez-vous pour être informé de nos nouveaux articles

Veuillez patienter...

Félicitations! Vous serez maintenant informés régulièrement de l'actualité

A LIRE AUSSI

Mali: Une banque débourse des milliards pour la construction d’usine

1,981 milliard FCFA. Tel est le montant investit par la Banque Atlantique dans la construction de la première usine de transformation de karité du...

Côte d’Ivoire: La suspension de la vente du pain dans les boutiques réclamée

Les boulangers de Côte d’Ivoire, ont fait entendre leurs voix ce samedi 08 mai 2021. Il ont demandé à l’Etat de Côte d’Ivoire, de...

Chine : Suspension de l’accord économique avec l’Australie

Les relations continuent de se détériorer entre la Chine et l’Australie. En effet, la Chine a annoncé ce jeudi 6 mai la suspension d'une...

Côte d’Ivoire: Un centre emplisseur de gaz inauguré à San-Pedro

La société "Gaz Ivoire", filiale du groupe marocain AKWA Group, a procédé à l’inauguration de son centre emplisseur de gaz GPL (Gaz de pétrole...