26 C
Abidjan
jeudi, juin 24, 2021

France : Macron giflé, réagit

Le président français Emmanuel Macron, effectuait une visite officielle dans le département de la Drôme, dans le sud-est de la France, ce mardi 08 juin. Lors de cette visite, un incident peu commun s’est produit. En effet, alors qu’il saluait la foule venue là pour le recevoir, un homme parmi cette foule lui a assené une gifle.

L’identité de l’agresseur du président est désormais connue, il s’agit d’un homme, Damien T, âgé de 28 ans. Décrit par ses proches comme une personne non violente, l’agresseur a été interpellé puis placé en garde en vue. Arthur C, 28 ans, ami de l’agresseur a connu le même sort que celui-ci. En effet, c’est lui qui s’est chargé de filmer la scène de l’agression du chef de l’État et de le publier sur les réseaux sociaux.

D’après les témoignages recueillis de l’incident, l’agresseur a utilisé un cri de guerre avant d’assener la gifle au président de la république française. Il s’agit de l’expression « Montjoie Saint-Denis ». Ce terme fait référence à un cri de guerre des armées royales au Moyen Âge, devenu un slogan de ralliement royaliste.

Quelques heures après son agression, le président a relativisé son agression dans une déclaration.« Tout va bien. Il faut relativiser cet incident qui est, je pense, un fait isolé », a assuré le chef de l’État. « Il faut respecter les fonctions dans la République et je ne lâcherai jamais ce combat », a expliqué le Président de la République qui ne souhaite pas « que des individus isolés ou des gens qui vont vers les extrêmes puissent, en quelque sorte, faire oublier le reste ».

« Le peuple français est un peuple républicain. L’écrasante majorité des Français est intéressée par les problèmes de fond », a ajouté Emmanuel Macron. « Sur le principe, je serai intraitable, mais ne laissons pas des faits isolés, des individus ultraviolents, comme il y en a toujours quelques-uns dans les manifestations aussi, prendre possession du débat public : ils ne le méritent pas. »

Le président de la République assure qu’il ne ressent aucune appréhension. « J’ai continué et j’ai salué les personnes présentes qui étaient à côté du monsieur et j’ai fait des photos avec elles », a-t-il fait savoir. « J’ai continué et je continuerai. Rien ne m’arrêtera. »

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

NEWSLETTER

Abonnez-vous pour être informé de nos nouveaux articles

Veuillez patienter...

Félicitations! Vous serez maintenant informés régulièrement de l'actualité

A LIRE AUSSI

Éthiopie : 64 “civils” tués lors d’une frappe aérienne de l’armée

Au moins 64 personnes ont été tuées mardi lors d'une frappe aérienne de l'armée éthiopienne sur un marché de la ville de Togoga, dans...

USA : Britney Spears veut redevenir autonome

Sous tutelle depuis 2008 par décision de justice, à la suite d'une grave dépression, la chanteuse pop n'a plus aucun contrôle sur les décisions...

Yémen : 90 morts dans de nouveaux affrontements

De nouveaux combats entre les rebelles houthis et les forces gouvernementales ont fait 90 morts, lundi et mardi, pour la prise de Marib, dernier...

Mauritanie: Arrestation de l’ex-président, Mohamed Ould Abdel Aziz

Tombé en disgrâce et inculpé en mars, l'ancien chef de l'État de Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz, a été écroué mardi, ont fait savoir...