29 C
Abidjan
mercredi, avril 14, 2021

L’élimination du travail des enfants lancée par l’OIT et l’UA

L’Union africaine (UA), en collaboration avec l’Organisation Internationale du Travail (OIT), a lancé l’Année internationale pour l’élimination du travail des enfants en Afrique. Ce lancement, mercredi 30 mars 2021, a servi de cadre pour les parties prenantes africaines et multiples pour discuter des progrès et des lacunes restantes dans la lutte contre le travail des enfants sur le continent.

Les États membres des Nations unies ont renouvelé leur engagement avec l’adoption de la résolution 72/327 des Nations unies qui déclare 2021 Année internationale pour l’élimination du travail des enfants. En 2021, la communauté mondiale qui lutte contre le travail des enfants et le travail forcé doit relever les défis posés par la crise sanitaire et, accélérer les progrès vers les cibles des ODD en 2025 et 2030.

En Afrique, le lancement régional de l’Année internationale pour l’élimination du travail des enfants a été marqué un appel à passer de l’engagement à l’action en vue de la réalisation de l’Agenda 2063 de l’Union africaine et de la cible 8.7 des ODD.

Alors que déjà un enfant africain sur cinq travaillait en 2016, l’impact de la pandémie sur le continent devrait pousser davantage d’enfants à travailler. En effet, on estime qu’une augmentation d’un point de pourcentage de la pauvreté entraîne une augmentation d’au moins 0,7 point de pourcentage du travail des enfants. La situation générale est très préoccupante pour les familles, les employeurs et les travailleurs en Afrique, souligne le communiqué.

L’événement a réuni les ministres chargés du travail et de la protection sociale en Afrique, des représentants des commissions économiques régionales, des organismes continentaux tels que les commissions de l’UA et le Parlement panafricain.

Outre, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), cinq pays, dont la Côte d’Ivoire, le Maroc, l’Éthiopie, le Malawi, le Cameroun et le Rwanda, ont décrit un certain nombre d’interventions et de mécanismes institutionnels existants, de programmes et d’étapes clés, ainsi que des projets pilotes.

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

NEWSLETTER

Abonnez-vous pour être informé de nos nouveaux articles

Veuillez patienter...

Félicitations! Vous serez maintenant informés régulièrement de l'actualité

A LIRE AUSSI

Gabon: Le gouvernement bénéficie d’un renfort médical cubain

Le Gabon a accueilli 162 médecins cubains venus renforcer l'offre de soins et "éradiquer les déserts médicaux", a annoncé lundi le ministère de la...

L’OMS suspend mondialement la vente d’animaux sauvages

Même si l'épidémie n'y est peut-être pas née, le marché aux animaux de Wuhan en Chine a pu jouer un rôle d'amplificateur. Pour prévenir...

Mali : Assassinat du président du CMA

Un crime a été commis ce mardi 13 avril, dans la matinée sur la personne de Sidi Brahim Ould Sidati, le président en exercice...

Somalie:Prolongement de mandat pour le président

Les députés de la chambre basse du Parlement ont voté ce lundi 12 avril, la prolongation de deux ans du mandat du président sortant,...